FR  | EN                  Connectez-vous :          


  Un homme sur mille aura un cancer du sein dans sa vie 25/06/2015  

Une nouvelle étude internationale souligne le rôle des œstrogènes dans l’apparition de ce cancer rare chez l’homme.

«Pour un homme, le risque d’avoir un cancer du sein au cours de sa vie est d’environ un pour mille», estime la Société américaine du cancer. Un risque trop faible pour que des campagnes nationales soient organisées, mais suffisant pour que chaque homme connaisse les symptômes de ce cancer.

cancer sein

Symptômes

En pratique, les hommes ne doivent donc compter que sur eux-mêmes pour la détection d’une anomalie. La découverte d’une «boule» dans le sein, d’un écoulement ou d’une rétraction du mamelon, d’une ulcération ou de rougeurs, ou encore de la perception d’un ganglion gonflé sous l’aisselle, doivent amener à consulter un médecin.

Un documentaire de la journaliste Jenny Bardelaye est l’un des rares sur le cancer du sein qui n’oublie pas les hommes (en accès libre sur YouTube avec le mot clé «sacro seins»). Dominique, 55 ans lors du diagnostic, témoigne ainsi de sa surprise: «Je ne souffrais pas. C’est par hasard, en me faisant des massages aux huiles essentielles parce que j’avais une bronchite, que je me suis aperçu que j’avais une petit boule minuscule de 6-7 mm sous le sein gauche.

Taux d’œstrogènes

Car le taux d’œstrogènes, des hormones qui sont également fabriquées par l’homme, est un facteur de risque évident. Le Pr Louise Brinton, des Instituts américains de la santé, a coordonné une étude internationale dont les résultats viennent d’être publiés dans le Journal of Clinical Oncology. Elle repose sur des dosages hormonaux effectués chez des hommes de 50 ans, soit dix-sept ans en moyenne avant le diagnostic de cancer du sein. Un taux élevé d’œstrogène à 50 ans multipliait par 2,5 le risque de cancer à 67 ans





  Copyright © Zenith pharma 2002-2018. Tous droits réservés.