FR  | EN                  Connectez-vous :          


  Un lien possible entre le covid long et la mni? 06/09/2021  

Des chercheurs ont constaté des similitudes entre une mononucléose infectieuse (MNI) réactivée qui donne de la fatigue, un brouillard cérébral, des troubles du sommeil, de l’arthralgie, une pharyngite, une myalgie, des céphalées, de la fièvre, des troubles gastro-intestinaux et différentes éruptions cutanées et un Covid long qui donne les mêmes symptômes.
Pour savoir s'il y a effectivement un lien entre les deux affections, 185 patients atteints de Covid-19 ont été suivis dans le cadre d’une étude publiée dans la revue médicale «Pathogens». Quelque 56 sujets (30,3% de l'échantillon) ont présenté des symptômes de Covid long persistants au moins 30 jours après le test positif pour le Sars-CoV-2.
Pour ce faire, les chercheurs ont effectué une analyse sérologique dans un sous-groupe de patients ayant été diagnostiqués positifs au Sars-CoV-2 depuis plus de 90 jours. 66,7% des sujets ayant un Covid long et 10% des sujets contrôlés n’ayant pas de symptômes de Covid long avaient une réactivation du virus d’Epstein-Barr.
Les mêmes résultats ont été observés dans un sous-groupe de patients à plus court terme, entre 21 et 90 jours après le test positif pour le Sars-CoV-2.
Chez 66,7% des sujets ayant un Covid long, il y avait une réactivation du virus d’Epstein-Barr versus 11,1% des sujets contrôlés sans symptôme de Covid long. Cela signifie que la réactivation de la MNI peut survenir rapidement après, voire en même temps que la Covid-19.
Ces travaux suggèrent qu’un grand nombre de symptômes attribués au Covid long pourraient s’expliquer par la réactivation du virus d’Epstein-Barr induite par l’inflammation qui accompagne la Covid-19. Par conséquent, un dépistage de la réactivation de la MNI en cas de symptômes de Covid long pourrait contribuer à améliorer la prise en charge du malade.

Source : Univadis



  Copyright © Zenith pharma 2002-2022. Tous droits réservés.